Journée mondiale du cancer du pancréas

Celgene s’associe aux associations de patients pour accélérer la voie du changement.

Le 13 novembre 2014 a marqué la première édition de la Journée mondiale du cancer du pancréas et s’est renouvelée en 2015 . Si le mois de novembre est traditionnellement marqué dans certains pays comme étant le Mois de la sensibilisation au cancer du pancréas, il n’est pas reconnu partout dans le monde. Au niveau mondial, on estime que chaque année près de 340 000 personnes atteintes d’un cancer du pancréas sont diagnostiquées et que 330 000 mourront de cette maladie. Les taux mondiaux de survie à 5 ans pour le cancer du pancréas sont inférieurs à 7 % et comptent parmi les plus faibles parmi tous les types de cancer.

Ces statistiques sont l’une des raisons pour lesquelles la communauté internationale des défenseurs des droits des patients souffrant du cancer du pancréas, avec le soutien de Celgene, a créé la Journée mondiale du cancer du pancréas. Plus de 29 associations de patients s’engagent dans plusieurs initiatives sur les médias sociaux pour donner le coup d’envoi à des efforts de sensibilisation sur ce cancer mortel et la nécessité d’un changement.

Pour appuyer cette initiative, Celgene a publié les résultats de l’enquête Omnibus de sensibilisation sur le cancer du pancréas (Global Pancreatic Cancer Awareness Omnibus Survey) conduite auprès de plus de 7 000 adultes aux États-Unis et dans cinq pays d’Europe. Réalisée par Ipsos début 2014, cette étude a été conçue pour évaluer le niveau de sensibilisation et de connaissance sur le cancer du pancréas, le degré d’intérêt à en savoir davantage sur ce cancer mortel, et le niveau de soutien aux vastes efforts de recherche déployés.

Les résultats de l’enquête montrent une connaissance très limitée du cancer du pancréas, qui est pourtant l’une des principales causes de décès par cancer dans le monde. En effet, 60 % des personnes interrogées ont déclaré ne connaître quasiment rien de la maladie. La bonne nouvelle est que lorsque tous les participants ont été informés du faible taux de survie associé au cancer du pancréas, plus de 70 % ont indiqué qu’ils seraient extrêmement ou très favorables à une campagne de sensibilisation du public visant à éduquer la population sur ce cancer. De plus, environ la moitié du nombre total de participants a indiqué qu’ils prendraient des mesures pour appuyer les efforts de sensibilisation.

Afin de stimuler le changement en Europe, quatre Membres du Parlement Européen (MPE)—Philippe Juvin, Philippe De Backer, Françoise Grossetête et Daciana Sârbu—ont appelé la Commission européenne et les États membres de l’Union à se mobiliser pour stopper la tendance mortelle et alarmante de ce cancer. Ces efforts, ainsi que l’appel à l’action, ont été décrits dans un supplément du magazine du Parlement européen sur le cancer du pancréas, qui est désormais accessible au public.

Ces efforts de sensibilisation ne sont qu’une étape du processus visant à combler les lacunes et à répondre aux besoins non satisfaits des patients atteints d’un cancer du pancréas. Celgene s’engage à transformer la vie de ces patients, grâce à des innovations scientifiques et à découvrir, développer et commercialiser de nouvelles thérapies permettant de traiter ce cancer. Plus de 170 essais cliniques internationaux, dont plus de 30 conduits et promus par Celgene, évaluent actuellement des traitements expérimentaux chez environ 35 000 patients.